En 150 ans, la saisonnalité des mariages s’est inversée !

En 150 ans, la saisonnalité des mariages s’est inversée !

 

Si vos plannings des mariages estivaux sont déjà bien chargés pour les saisons 2022 et 2023, qu’en est-il du reste de l’année ?

En effet, depuis plusieurs années, la période la plus chargée en termes de célébrations de mariages, c’est en été, plus particulièrement de juin à septembre. Pourtant, se marier en été est une habitude récente.

Au milieu du 19ème siècle et jusqu’à la Première Guerre Mondiale, les mois de mars et décembre étaient évités pour des raisons religieuses et l’été en raison des travaux agricoles. Les mariages avaient donc lieu davantage en hiver, notamment en février. Seule exception, jusqu’au milieu du 20ème siècle, les cas de conceptions prénuptiales pouvaient précipiter un mariage pour que les naissances aient lieu au sein d’un couple marié.

A partir de l’entre-deux-guerres, les mariages deviennent de plus en plus nombreux en avril alors qu’ils se raréfient en hiver. Après la Seconde Guerre Mondiale, les futurs époux évitent de se marier au mois de mai « mois de Marie » pour les catholiques.

Les coutumes du mariage évoluent et la saisonnalité aussi :

Les mariages durant l’été deviennent plus fréquents avec la démocratisation des congés payés.

A partir du milieu des années 1970, dans une France de plus en plus sécurisée, les mariages sont moins nombreux. Ils deviennent de plus en plus synonymes de fête, davantage qu’une obligation pour entrer dans la vie de couple. Le choix se porte alors davantage sur un mariage à la belle saison, entre juin et septembre.

Il y a cinquante ans, 68% des mariages avaient lieu le samedi. Ce choix s’est amplifié depuis et atteint 82% en 2019.

De plus en plus de mariages estivaux :

En 2019, 225 000 mariages ont été célébrés en France, dont 60% pendant la période estivale, entre juin et septembre, soit 132 200 mariages.

La même année, on comptait 42 000 mariages célébrés au mois de juin, qui comportait cinq samedis, soit 19% du total des mariages de l’année. Par ailleurs, plus de 30 000 couples se sont dit « oui » en juillet et autant en août. Le mois d’aout comportant alors cinq samedis contre quatre en juillet.

Depuis cinquante ans, le mois où l’on se marie le plus est toujours soit le mois de juin, soit le mois de juillet.

Source : INSEE

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *